Agressions islamophobes à Perpignan

Depuis plusieurs mois, à Perpignan et dans le secteur des écoles Romain Roland et Cassanyes des agressions parfois physiques ou verbales sont perpétrées par une femme qui quelques fois exhibe également un couteau qu’elle porte dans son sac à main. Les victimes ont des points communs ; ce sont toutes des femmes, elles sont lors de ses agressions la plupart du temps en présence de leurs enfants, elles ont toutes la même religion, elles portent toutes le voile.

On parle de tentative d’écrasement par véhicule , d’agression physique sur une femme enceinte accompagnée de son fils sur un passage piéton !

Elles ont porté plainte, neuf plaintes actuellement !

Cette islamophobe met en danger et terrorise tout les enfants et les mères portant un voile sur Perpignan. Un procès aura lieu le 9 avril 2018 au tribunal de Perpignan.

La Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie des P-O les accompagnent dans leurs démarches afin d’obtenir justice. Malgré la garde à vue en Novembre 2017 et le procès qui se tiendra le 9 avril 2018 au TGI de Perpignan, cette retraité raciste continue ses agressions envers les mamans voilées et leurs enfants.

Ce jeudi 08 Février 2018, lors d’une sortie scolaire de l’école Pablo Picasso prés de la gare de Perpignan, l’islamophobe patentée qui sévit dans notre ville a réitéré des agressions verbales non pas cette fois-ci en direction des mamans d’élèves présentes en tant qu’accompagnatrices mais en direction des deux professeurs qui avaient eu l’idée saugrenue d’autoriser deux mamans voilées à être accompagnatrices d’une sortie scolaire.

Les deux professeurs ont été insultées par cette retraitée raciste qui leur a, par ailleurs, adressé un doigt d’honneur sous les yeux choqués de leur 23 élèves.Deux plaintes auprès du procureur viennent d’être rédigées suite aux dernières agressions islamophobes qui ont eu lieu récemment envers des mamans devant leurs enfants en face de l’école maternelle et primaire Romain Roland. Ce qui fait 9 plaintes à ce jour.

Nous avons hélas pris acte qu’aucune présence policière, municipale ou nationale, n’aura lieu malgré les agressions qui perdurent.

Nous regrettons que les autorités, si promptes à réagir lors d’actes antisémites, ce qui est normal, ne le fassent pas lorsque ce sont des actes islamophobes. Nous dénonçons également le silence de M. Pujol, maire de Perpignan.
Ces agressions sont le résultat de la libération du discours médiatico-politique au relent ISLAMOPHOBE qui donne le sentiment aux agresseurs d’accomplir un acte d’héroïsme, ce qui rappelle les pages les plus noirs de notre histoire. Pascal Boniface, directeur de l’institut des relations internationales (IRIS) "on entend et on cite sur les musulmans, le même type d’arguments que l’on réservait aux juifs dans les années 30 " Nous appelons la république par le biais des autorités préfectorales ainsi que la mairie et la police à réagir promptement afin de garantir la sécurité à ces femmes et a ces enfants traumatisés face à de lâche agressions islamophobe.

CRI 66

Portfolio

 
Thèmes