Abdelaziz Chaambi jugé coupable - Communiqué

Suite à la condamnation en appel du militant, président de la Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie, Abdelaziz Chaambi, décision a été prise de faire un pourvoi en cassation.

Abdelaziz pourrait se contenter de payer les 600 euros qui ne sont pas grand chose mais, ça serait une capitulation face à l’arbitraire d’Etat, alors que notre combat est d’intérêt public et concerne les LIBERTES fondamentales de manifester de s’exprimer et de défendre les victimes, nous choisissons de saisir la Cour de Cassation et si besoin ensuite la Cour Europeenne.

Cette démarche coute chère et nous faisons appel à vos dons, et nous espérons que vous compreniez ce qui se trame.

CAMPAGNE DE SOUTIEN

Après annulation d’une conférence universitaire, d’un meeting privé, et ce procès, il est clair et évident que la lutte contre l’islamophobie - et nous disons par lutte, la lutte politique - est une affaire gênante pour l’état.

Nous avons toujours dit qu’il y a une islamophobie structurelle, comme il y a un racisme d’état. Nous ne sommes pas les seuls à défendre ces thèses, et nous ne sommes pas les seuls à être criminalisés, sur ce sujet ou d’autres.

Tous ceux qui s’attaquent au néo colonialisme structurel de l’état français en payent le prix. Les violences exercées par des policiers sur des habitants des quartiers, des injustices et violences subies quotidiennement par des musulman-e-s visibles, des discours publics médiatisés ouvertement islamophobes, racistes et décompléxés, ainsi que d’autres signes avant coureurs du fascisme sont des réalités que nous n’acceptons pas.

Nous n’accepterons pas de nous taire sur ces phénomènes et nous n’acceptons pas non plus les volontés de divisions entre les différents mouvements de resistance.

Nous faisons appel à votre lucidité et votre clairvoyance, et nous espérons de vous une compréhension réelle de ce qui est à l’oeuvre aujourd’hui dans ce pays, et nous vous appelons à soutenir cet effort juridique par vos dons, même minimes.

Nous ne nous tairons pas sur les injustices qui minent ce pays, qu’lles soient d’ordre économique ou identitaires.

Que chacun prenne ses responsabilités. Ta liberté, c’est ma liberté, si tu ne la défends pas, c’est ta propre liberté que tu refuses.

 
Thèmes