ARGENTEUIL : mise au point de la Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie

La Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie (CRI) tient à faire une mise au point au sujet des agressions islamophobes survenues à Argenteuil et leurs suites.

Nouveau rassemblement à Argenteuil le 22 Juin contre l’islamophobie, nous exigeons une table ronde !

CRI a répondu aux appels des victimes et de leurs proches dès la première heure et s’est mobilisée et a mis les moyens pour faire entendre leur voix et exiger que justice leur soit rendue. En attendant que la Police et la Justice fassent leur travail , qu’on espère rapide et couronné de succès , nous avons organisé le rassemblement du Vendredi 14 Juin 2013 face à la Mairie d’Argenteuil et avons entamé des négociations avec la Préfecture et le Ministère de l’intérieur pour obtenir l’organisation d’une table ronde avec les organisations qui luttent contre l’islamophobie et les victimes de ces agressions barbares dont l’une s’est soldée par un mort.

Une volonté de sabotage de notre rassemblement par des intrus (certainement téléguidés) nous a amenés à annuler le second rassemblement fixé au Vendredi 21 Juin à 15 heures devant la Mairie d’Argenteuil , afin de faire baisser la tension et éviter des dérapages souhaités par certains.

Des représentants des familles et notre avocat ont été reçus Mercredi 19 Juin à 19 h par le Préfet du Val d’Oise qui les a assurés de son soutien et sa vigilance et a fait remonter notre demande au Ministre de l’intérieur qui tarde à mettre en place cette table ronde tant attendue, et qui permettrait de désamorcer la forte tension qui règne depuis quelques jours à Argenteuil et bien au-delà.

C’est Jeudi 20 Juin après midi que nous sommes contactés par le ministère de l’intérieur pour une rencontre le jour même à 18 heures avec le chef du cabinet du Ministre de l’Intérieur ; et cette rencontre qui reste symbolique , n’a pas permis de rassurer les familles ni notre association sur la volonté du Ministre de l’intérieur et de ce gouvernement de s’attaquer à ce fléau de l’islamophobie.

Malgré les zones d’ombre, les pressions sur les victimes et leurs proches , les intimidations et le clientélisme en direction des mosquées de la ville et les tentatives de récupération de tous ordres, (certains cherchant à revendiquer la paternité des actions alors qu’ils n’ont pas fait un seul effort pour aider les familles ou pour mobiliser lors du rassemblement du 14 Juin) notre association reste déterminée à mener le combat pour la justice et exige des mesures concrètes ainsi qu’une expression de la volonté politique de ce gouvernement de lutter efficacement contre l’islamophobie grandissante. Une psychose est en train de s’installer chez les femmes musulmanes qui portent le voile et dans les quartiers nous entendons parler de groupes d’auto défense. Les passages à l’acte islamophobes sont en train de devenir un phénomène de mode , à travers les têtes de cochon ou de sanglier jetées dans les mosquées ou les lettres au jambon qui sont envoyées aux responsables , sans parler des profanations de cimetières et du flot d’insultes et de menaces racistes et islamophobes qui inondent la toile, les médias et les forums . Nous disons stop ! STOP pour éviter que le fait de « se faire sa petite voilée » ne devienne une mode !

Les musulmans de France ont voté à 93 % pour ce Président de la République qui aujourd’hui ne dit pas un mot sur ces malheurs qui les frappent et n’incite pas son gouvernement à prendre ses responsabilités face à ce problème qui menace la cohésion et la paix sociales. Etant donné que les citoyens français de confession musulmane n’ont pour l’instant que leur droit de vote et la rue pour se faire entendre , nous les invitons à les utiliser jusqu’à à mettre un terme à la surdité de ce gouvernement, des médias, des pseudo-féministes et des intellectuels , si prompts à réagir lorsque les victimes ont d’autres couleurs ou d’autres confessions.

TOUS AU RASSEMBLEMENT DE SAMEDI 22 JUIN 2013 DEVANT LA SOUS PREFECTURE D ARGENTEUIL 2 RUE ALFRED LABRIERE

Fait le 21 Juin 2013

Pour tout contact : 06 18 79 76 61