Lutter politiquement contre l’islamophobie

Derniers communiqués

CAGNOTTE : Soutien à Anthony "Abdelaziz" RIGHI

MISE A JOUR du 8/02/2019 : Anthony Abdelaziz RIGHI a été condamné à 8 mois de prison dont 5 avec sursis, + 1300 de dommage et intérêt et frais.

Un peu avant ...

CRI A BESOIN DE VOUS

Posté le 6 janvier 2020 - 668 visites

Depuis 2008 CRI a imposé la lutte contre le racisme et l’islamophobie dans le champ politique, suivi depuis quelques temps par d’autres personnes ou (...)

Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie - islamophobie

Marche contre l’islamophobie : bis repetita ?

Posté le 13 novembre 2019 - 1919 visites

La marche contre l’islamophobie du 10 novembre 2019 a rassemblé des milliers de manifestants. Cette mobilisation a surpris les organisateurs (...)

Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie - Edwy Plenel - islamophobie - Laïcité - Médias - Politique

A propos de la manifestation du 10 novembre 2019

Posté le 4 novembre 2019 - 1789 visites

Mesdames et Messieurs les députés, Vous avez signé la tribune "Le 10 novembre, à Paris, nous disons STOP à l’islamophobi", parue dans les colonnes de (...)

Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie - islamophobie

Agenda

Date Description Lieu
Samedi 30 mars 2019 Islamophobie : quelles réponses après les massacres de Christchurch

DECINES

Samedi 30 mars 2019 Musulmans ou non, quelles réponses au racisme et à l’islamophobie ?

SAINT ETIENNE

Samedi 23 mars 2019 Hommage aux victimes : CRI Belfort

BELFORT

Vendredi 22 mars 2019 Hommage aux 50 victimes

Lyon

Samedi 9 mars 2019 Quelles solidarités face aux dominations

Marseille

Dossiers

Réseaux sociaux

Au hasard

SOCIÉTÉ - Sur les marches d’escaliers qui mènent à l’entrée de la mosquée de Saint-Priest (Rhône), se pressent élus de tous bords et représentants de toutes communautés religieuses. En face, un millier de personnes venues assister au rassemblement pacifiste répondant à la tentative d’incendie samedi de cette mosquée de la banlieue est de Lyon. Au-dessus de leurs têtes, le mur porte les stigmates noirs de ce qu’ils vont tour à tour dénoncer comme un acte criminel « odieux », « ignoble », « inqualifiable »… (...)